Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/08/2008

Visite du moulin du Piejus

Ce samedi 16 août, pour se remettre des courbatures de notre dure journée du 15 août, nous avons trouvé une distraction très originale : la visite d'un moulin !

Située dans le Morvan, la micro centrale du Piéjus, fonctionne sous 7.5 m de chute. Elle produit entre 300 et 400 mille kiloWatt Heures par an. Son canal d'amenée fait 800m de long ! C'est une particularité qui nous a fait penser au moulin précédemment visité (micro centrale sur le Cousin). Elle est équipée de trois turbines Francis (20, 60 et 120 kW).

Un très bon moment passé avec le producteur autonome que je remercie pour sa disponibilité. Échanger techniquement sur nos réalisations est très enrichissant et primordial quand on est soit même en cours de projet.

Encore merci.

13:45 Publié dans Visites | Lien permanent | Tags : visite, hydroélectricité | |  Facebook

02/03/2008

Visite d'une microcentrale sur le Cousin

La semaine dernière nous sommes allés visiter une micro centrale en cours d'aménagement dans l'Yonne sur le Cousin. Elle fonctionnera avec deux turbines Bulbe de WaterPump (Suèdois). La photo montre les turbines qui intègrent en leurs seins la génératrice immergée. effe06ae1fc362493c9920d23b7547d4.jpg



Les enjeux ne sont pas les mêmes. Les 700 mètres de canal pour amener l'eau jusqu'au moulin sont très caractéristiques et permettent d'avoir une chute de plus de 6m. 3dde7c8e3c1c6f61cd883abc9ee072d2.jpg

Bref une belle visite pour se donner du courage et des idées pour réaliser le génie électrique.

11:05 Publié dans Visites | Lien permanent | Tags : visite, hydroélectricité | |  Facebook

06/07/2006

Le bruit d'une microcentrale


Une centrale fait beaucoup de bruit (environ 90 db) si votre habitation se trouve juste au dessus, cela va être très difficile de trouver le bon sommeil.
Une centrale ça chauffe énormément, l'hiver c'est bien vous avez un chauffage gratuit mais en été ?, il faudra très certainement investir dans une clim.



C'est une question qui nous a été posé à plusieurs reprises.
- Le matériel utilisé sera de marque Esher Wheiss : de marque suisse, c'est de l'horlogorie. Leur construction plus imposante que les machines d'aujourd'hui en font des machine plus silencieuses.
- Les turbines seront situées 7 m en dessous du niveau de la rue (au deuxième sous sol).
- Les cascades actuelles de plus de 5m 50 réalisent aujourd'hui un bruit considérable qui sera largement supérieur à celui des turbines.

Enfin nous installerons une isolation phonique pour réduire les bruits récalcitrants !

Pour ce qui est du chauffage, nous avons déjà une pompe à chaleur qui reste à intaller et la clim, nous verrons !

J'en termine aujourd'hui avec les pertinantes remarque de Paule Vinot. Vous pouvez visitez son site internet.

05/07/2006

Plan d'amménagement du moulin du pont de l'etang


Apparemment, vous avez 2 turbines qui ne sont pas de la même catégorie (Francis / Kaplan) seront installées dans une même chambre d'eau, à mon avis, cela ne peut pas bien fonctionner, vous allez avoir des pertes de charge considérables et un rendement très médiocre.
De plus, l'écartement de vos grilles sera limité à 30mm alors que la Kaplan accepte un écartement entre 60 et 80mm (un très gros avantage notamment lors de la chute des feuilles).



medium_plan_200606.jpg Je vous laisser consulté les plans provisoires : La Kaplan coté rivière, dans le courant de la rivière et la Francis dont la sortie sera sous la Kaplan (perpendiculaire). Chacune auront leur chambre d'eau situé chez le voisin !

09:00 Publié dans Plans | Lien permanent | Tags : Moulin, microcentrale, hydroélectricité | |  Facebook

04/07/2006

Droit d'eau fondé en titre ?


Votre moulin date de 1701 est-ce bien raisonnable d'avoir perdu votre droit fondé en titre au profit d'une autorisation préfectorale ? Il est vrai que vous avez triplé en débit de turbinage mais cet arrêté ne représente que des inconvénients:
1e) Débit réservé à 1/10 au lieu du 1/40.
2e) Des frais préfectoraux et d'enquête public.
3e) Un arrêté valable que 30 ans et très certainement soumis à taxes.
4e) L'obligation d'une passe à poissons/canoës.
5e) Risque d'interdiction de turbiner pendant la saison estivale etc.
A l'inverse, Un Préfet ne peux en aucun cas intervenir sur un droit fondé en titre (voire résolution du Conseil d'Etat).



medium_grosne_schema.jpg Délicat ! La situation du Pont de l'Etang est très particulière car la Grosne a cet endroit est déjà un bras de la Grosne, mais l'essentiel du débit y passe. Le débit réservé doit en théorie passer par le cours initial (appelé Merdasson ou Medasson). Des travaux ont été entrepris par la DDAF en 2000 pour refaire le barrage du moulin du Pont de l'Etang, de la rehausser de 60 cm et d'y installer un clapet barrage pour prémunir des inondations la zone industrielle Oxxo et assurer le débit réservé dans le Merdasson (et ainsi assainir les égouts de Cluny !). voir ma note du 03/04/2006 sur Cluny,
ses vieux moulins
.

1°) Vus les travaux réalisés par l'Etats et les collectivités territoriales,
2°) Vue l'implication du clapet d'utilité publique,
3°) Vues les jurisprudences en la matière,
4°) Vus les refus du préfet,
5°) Vu la disposition du moulin (en centre ville, relation avec le voisinage ...),
6°) Vu que nous n'étions pas (plus) propriétaire du fond de rivière,

nous avons préféré jouer la sécurité en travaillant avec la police de l'eau à une notice d'impact et renforcer notre légitimité par cette démarche plutôt que de passer en force et devoir faire entendre notre voix au tribunal. Ces procédures sont longues et coûteuses.

Nous avons obtenu un réglement d'eau clément car nous sommes raisonnables dans nous intention de préserver l'environnement. On notera qu'il nous est attribué pour 70 ans, d'ici là de l'eau aura coulé sous le Pont de l'Etang ! Pour ce qui est des inconvénients cités :
- Le débit réservé ne changera pas grand chose, car le pécule engendré entre 1/10 et 1/40 è du module est très faible, souvent atteint en périodes estivales (rachat heures creuses). Nos obligations se situent plus en terme de respect de la cote amont.
- Frais préfectoraux, voir ma note du 03/04/2006 sur "Etudes combien ça coûte !".
- L'arrêté est valable 70 ans, nous n'aurons à verser aucune taxe pour le droit d'eau.
- La réfection, l'entretien du barrage rive droite n'est pas de notre ressort de même que la passe à poisson, située rive droite côté clapet. Celui-ci est à la charge du syndicat mixte de la Guye et de la Grosne.
Pour la période estivale, aucune interdiction n'est mentionnée.

08:50 Publié dans Administratif | Lien permanent | Tags : Moulin, microcentrale, hydroélectricité | |  Facebook