Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/07/2006

Précisions technique et administratives

medium_mhec.jpg

Cette semaine, je reprendrais le commentaire de Paul Vinot laissé sur le blog. Merci à vous pour vos encouragements ! De nombreuses questions était exposés.

Bonjour et bravo pour votre réalisation par contre, compte tenu du débit assez faible de votre rivière (0,283m3/s le 26/06/2006), même si votre turbine Francis de 1m3/s fonctionne, le rendement serait catastrophique pendant toute la saison estivale et compte tenu des travaux colossaux, votre projet est-il bien rentable ? Combien de temps avez-vous estimé du retour sur l'investissement ?


Le débit de la Grosne de 0,283 m3/s ne nous inquiète pas spécialement pour la période. L'étude de faisabilité a montré qu'un fonctionnement durant 3500 heures par an (146 jours) permettent de s'en sortir financièrement. Celle-ci s'appuie sur une projection de productible à partir des données de débit depuis 1968. Donc pas d'inquiétude de ce coté.

Concernant l'ampleur des travaux, c'est vrai qu'ils sont important et qu'il s'agira du poste de plus important du budget qui devrait recevoir des subventions. Pour ce qui est des turbines, nous en avons fait l'acquisition l'année dernière en démantelant un moulin sur le même profil de rivière (5,60 mètres de chute et 3m3/s de débit). Aujourd'hui nous ne sommes pas pressé, nous préférons être patient pour retarder le plus possible l'emprunt auprès des banque pour le génie civil et préparer le plus possible notre ouverture. Nous ferons cet été et cet automne les réalisations à notre portée et des essais de mesures pour définir le plan d'automatisation et de supervision.

08:35 Publié dans Administratif, Technique | Lien permanent | Tags : Moulin, microcentrale | |  Facebook

30/06/2006

Comment faire des travaux dans l'eau ?

Nous aurons à construire un déversoir en entrée pour guider l'eau jusqu'à la chambre d'eau et les arches du canal sortie. Tient, je vous scanerais les plans commentés de l'architecte fraichement fait.

Il existe donc une solution écologique pour empêcher l'eau de s'infiltrer dans les ouvrages en construction, il s'agit des barrières d'eau WaterGate dont le revendeur en France est la sociéité C2MR. En effet les écoulements de bétons sont très peu appréciés des petits poissons et les autres méthodes sont franchement lourdes !

Elles permettent également de se prémunir contre les inondations.

08:50 Publié dans Technique | Lien permanent | Tags : microcentrale, Environnement, technique | |  Facebook

28/06/2006

Mais où vont les déchets collecté dans la grille ?

medium_kems.jpg Etant donnée que l'on créé un courant par le canal amené d'eau à la micro-centrale, les déchets sont attirées par elle. Pour ramasser les feuilles on installe tout bêtement un dégrilleur qui va venir racler la grille (voir note d'hier) comme un peigne. Les déchets ainsi mis hors d'eau sont soit rejetés en aval soit triés et mis dans une benne. Encore un geste écologique.

Certaines grosses centrales sur le Rhin récupèrent tellement de bois qu'ils ont un service qui s'occupe de valoriser le bois de flottage pour en faire du bois de chauffage. Rien ne se perd ! (Voir l'image du barage de Kembs qui est mu latéralement et ramasse les déchets sur 150 mètres)

Et nous, comme l'accessibilité n'est pas aisée, il nous faudra acheter une barque pour enlever les grosses branches qui se présenteront !

08:50 Publié dans Technique | Lien permanent | Tags : microcentrale, technique, Environnement | |  Facebook

27/06/2006

Des branches d'arbres peuvent-elles entrer dans la turbine ?

medium_degrilleur.jpgEncore une question facile quand on connaît le fonctionnement d'un moulin, mais qui mérite quelques explications !
Pour éviter que des branches, des feuilles, et toutes sortes d'objets comme des bouteilles plastiques( si si ! C'est du propre), ne viennent percuter et endommager les pales de la turbine, on installe une grille devant l'entrée d'eau. L'espacement entre deux barreaux n'excèdent pas 3 cm !

Vous allez me dire mais où vont les déchets ? Je vous le dit demain.

08:50 Publié dans Technique | Lien permanent | Tags : microcentrale, technique, Environnement | |  Facebook

02/06/2006

Mon bilan carbone

Pour comparer et montrer les bienfaits des énergies renouvelables, voici ce que consomme en CO2 la production d'un kWh par type d'énergie.

émissions de CO2 en g/ kWh (analyse du cycle de vie) :
charbon 800 à 1050 suivant technologie
cycle combiné à gaz 430
nucléaire 6
hydraulique 4
biomasse bois 1500 sans replantation / 0 avec replantation total
photovoltaïque 60 à 150 (*)
éolien 3 à 22 (**)

(*) le CO2 provient surtout de la fabrication des cellules des panneaux. Suivant que ces panneaux sont fabriqués au Danemark (électricité à 95% charbon) ou en Suisse (électricité majoritairement nucléaire et hydraulique), le contenu en CO2 est très différent. L'amortissement se fait en 20 à 30 ans suivant les variantes.

(**) suivant lieu de fabrication, idem ci-dessus.

L'hydraulique consomme presque rien, permet donc de réduire l'effet de serre par rapport au tableau présenté hier !

Pour les entreprise qui le souhaitent, elle peuvent réaliser leur bilan carbone : le dossier est disponible auprès de l'Ademe : 194 pages. Très détaillé, j'essaierais de le lire et de vous le résumer et de calculer celui de ma vie... et de facilité le calcul du votre.

08:05 Publié dans Technique | Lien permanent | Tags : Environnement | |  Facebook