Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/07/2006

Précisions technique et administratives

medium_mhec.jpg

Cette semaine, je reprendrais le commentaire de Paul Vinot laissé sur le blog. Merci à vous pour vos encouragements ! De nombreuses questions était exposés.

Bonjour et bravo pour votre réalisation par contre, compte tenu du débit assez faible de votre rivière (0,283m3/s le 26/06/2006), même si votre turbine Francis de 1m3/s fonctionne, le rendement serait catastrophique pendant toute la saison estivale et compte tenu des travaux colossaux, votre projet est-il bien rentable ? Combien de temps avez-vous estimé du retour sur l'investissement ?


Le débit de la Grosne de 0,283 m3/s ne nous inquiète pas spécialement pour la période. L'étude de faisabilité a montré qu'un fonctionnement durant 3500 heures par an (146 jours) permettent de s'en sortir financièrement. Celle-ci s'appuie sur une projection de productible à partir des données de débit depuis 1968. Donc pas d'inquiétude de ce coté.

Concernant l'ampleur des travaux, c'est vrai qu'ils sont important et qu'il s'agira du poste de plus important du budget qui devrait recevoir des subventions. Pour ce qui est des turbines, nous en avons fait l'acquisition l'année dernière en démantelant un moulin sur le même profil de rivière (5,60 mètres de chute et 3m3/s de débit). Aujourd'hui nous ne sommes pas pressé, nous préférons être patient pour retarder le plus possible l'emprunt auprès des banque pour le génie civil et préparer le plus possible notre ouverture. Nous ferons cet été et cet automne les réalisations à notre portée et des essais de mesures pour définir le plan d'automatisation et de supervision.

08:35 Publié dans Administratif, Technique | Lien permanent | Tags : Moulin, microcentrale | |  Facebook

26/06/2006

Etudes, combien ça coûte ?

Je vous en ai fait part la semaine dernière, les études ça coûte chère dans le projet. Dans l'ordre chronologique, je donne des ordres de grandeur :

1°) Etude de préfaisabilité : 2 500 €
- Frais du bureau d'étude en énergétique.

2°) Etude de faisabilité : 10 000 €
- Fais d'étude de recherche en hydrogéologie
- Fais du bureau d'étude en énergétique
- projection de production à 30 ans (achat des débits)

3°) Etude d'inpact sur l'environnement : 10 000 € à 20 000 €
- Frais du bureau d'étude en énergétique
- Frais de recherche, d'enquète du milieu aquatique (relevé de polution, ...)

4°) Enquète d'utilité publique : 5 000 €
- Frais de publication aux journaux officiels
- Frais du commissaire enquéteur

5°) Dépos de permis (Architecte) : 2500 €
- Plan du moulin pour surface > 160 m²

6°) Etude béton pour construction du barrage : 25 000 €


Bilan : en 50 et 70 k€ pour toutes les études.

09:25 Publié dans Administratif | Lien permanent | Tags : Etudes, Environnement, microcentrale | |  Facebook

23/06/2006

Un annonce officiel : cadre légal

Il faut déjà savoir que les articles parus au journaux officiels sont obligatoires. Dans les deux cas évoqué hier et avant hier, leur parution doit être faite en double et le contenu est réglementé. Elles doivent paraître avec les autres annonces légales dans des journaux « agréés ». Il ne s'agit donc pas d'un communiqué de presse qui parrait dans la rubrique fait divers !

Enfin une chose à savoir, c'est que le prix est également fixé par l'Etat, et c'est pas le même prix que les petites annonces ! Il faut compter pour les cinq annonces officielles (toutes obligatoires) que nous avons passé – 2 fois dans deux journaux différents pour l'enquête d'utilité publique et 1 pour la constitution de la société – 2500 Euros. Ca fait chère la lettre !

09:40 Publié dans Administratif | Lien permanent | Tags : administratif, journal | |  Facebook

22/06/2006

Une enquête d'utilité publique, à quoi ça sert ?

C'est un cadre légal qui permet à tout citoyen de s'exprimer sur un projet qui les touche ou qui touche leur cadre de vie. Elle est demandée par le préfet lors de la création d'une carrière, l'implantation de grosses usines, etc.

Une étude d'impact est réalisé à la charge du demandeur. Ce dossier est mis à disposition. Un commissaire enquêteur est nommé pour enregistrer les doléances positives et négatives des riverains sur l'impact. Enfin, le commissaire émet des conclusions sur le projet. La décision final revient au préfet.

07:35 Publié dans Administratif | Lien permanent | Tags : administratif, journal, Environnement | |  Facebook

21/06/2006

Conclusion de l'enquête d'utilité publique

Préfecture de Saone et Loire

AUTORISATION PREVUE
par les articles L 214-1 à L214-11 du Code de l'environnement

COMMUNE DE CLUNY

Pétitionnaire : M. Michel

Par arrêté préfectoral n° 05/477/263 du 23 février 2005, le Préfet de Saône-et-Loire a autorisé M. Michel à construire une microcentrale hydroélectrique sur la Grosne au Moulin du Pont de l'Etang.
La demande d'autorisation a fait l'objet d'une enquête d'utilité publique sur le territoire de la commune.
Le texte complet de cet arrêté peut être consulté à la préfecture de Saône-et-Loire – Bureau de l'environnement et de l'urbanisme ainsi qu'à la Direction Départementale de l'Agriculture et de la Forêt.

08:35 Publié dans Administratif, Communiqué /Presse | Lien permanent | Tags : administratif, journal | |  Facebook