Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Raccordement EDF | Page d'accueil | Montage des turbines »

02/11/2008

1ere inondation après la fin du génie civil

Ce matin nous avons enregistré un pic à 95m3/s. Cela n'a pas manqué, au dessus de 80m3/, la rivière inonde le bâtiment. Il s'agissait donc d'un premier test grandeur nature pour savoir si la conception du génie civil était efficace contre les inondations.

Photo0018.jpgAvant de répondre, je rappelle que l'entrée est toujours fermée par un batardeau métallique. Le niveau amont de la Grosne ayant monté, le batardeau à été recouvert et l'eau a rempli la chambre d'eau.

Photo0016.jpgLes vannes crapaudines étaient également baissées ; elles ont parfaitement joué leur rôle d'étanchéité à l'exception des parties supérieures (trop plein) qui ont laissé s'écouler l'eau dans les turbines. Les turbines étant partiellement montées, l'eau s'est écoulée par leurs corps.

Photo0010.jpgL'eau s'est écoulée par les machines comme on voit sur la photo.


Photo0009.jpgConséquence, c'était la pataugeoire.


Les conclusions sont rassurantes puisqu'il n'y aurait pas eu d'eau si les bâtis des machines avaient été fermés. Il est à noter que nous avions tenu à mettre en place une buse de trop plein dans la chambre d'eau pour décharger celle-ci. On ne regrette pas : en production, cela évitera le débord autour des vannes. Il n'ya donc eu aucun dommage, puisque le matériel électrique n'était pas en place.
Citons enfin le conseil de nos anciens : "L'eau, il ne faut jamais essayer de l'arrêter, mieux vaut lui trouver un chemin !"