Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Comment dimentionner son équipement? | Page d'accueil | Mesurer le débit »

15/04/2006

Il pleut, il pleut bergère...

Comme vous pouvez le voir sur le graphe ci-dessous, nous avons essuyé en milieu de semaine une petite crue qui a atteint 70 m3/s. medium_graph_debit_crue.png

Que nous enseigne ce graphique ?
1°) La pente de la courbe ascendant
Il a plu dans la journée du 9 en après midi. En général, la Grosne met 4 à 6 heures pour "absorber" les pluies tombées : Il faut 4 à 6 heures pour que l'eau de pluie se retrouve dans la rivière. Cela varie en fonction du détrempage du sol mais cela reste très cours. C'est pour cela que l'on dit que la Grosne à un régime quasi torrentiel !

2°) La pente de la courbe descendente
Elle est tout aussi rapide que la montée, au départ, puis la variation de la resorbtion est plus lente à partir du 11/04 à 18h. On notera que la variation de débit descendant est constant (la pente est un droite).

3°) Niveau de la cote
Je vous l'avais dit dans la note précédente sur "la regression de chute", le niveau monte en aval qui est engorgé. Mais visuellement, on ne peut pas se rendre compte de l'augmentation de débit. En 6 heures, on augmente de 1m50 soit 25 cm/heure, c'est loin d'être aussi impressionnant qu'une grande marée.

4°) Impact sur la production
L'engorgement fait que passé 5 fois le débit installé (4m3/s chez nous), on ne peut plus travailler. Il n'a plus assez de chute on coupe les machines. On peut conclure que cette crue fait perdre environ trois jours d'exploitation.